Ehpad
St CHRISTOL D’ALBION

Maître d’Ouvrage
CASSPA et DDT 84
Situation
Saint Christol d'Albion
Vaucluse
Surface / Coût
5 900 m2 / 7,9 M€
Programme
Construction neuve
Ehpad de 90 chambres
unité Alzheimer
pôles soins et restaurant
Partenaires
Daniel et Cayssol Archi-Cotraitants / Quadri / Beccamel / CVIA
Entreprises
Minetto / Blanchon / Laugier / Soprema / Perrut / RC Clim / GPR / SET / Iroko
Suiv. »

Lycée des Menuts
Bordeaux

« Préc.

Lycée Turgot
Paris III

Retour

SGALERIE

LE PROJET

Rationalité constructive / Fluidité de l’espace / Maîtrise des coûts / Très Haute Performance Énergétique / Béton banché et isolation extérieure / Double flux / ECS solaire …

Construire une maison de retraite est un acte et un engagement fort dont l’enjeu principal réside à mettre en place au sein de son enveloppe un “projet de vie”. L’habitant est au cœur de la réflexion et cela pose en premier lieu la question de l’impact de l’architecture sur le comportement individuel et collectif.

Dans un programme où la population est “captive”, l’espace intérieur constitue l’horizon unique de l’occupant. De ce point de vue, la maison de retraite se pense à partir de l’intérieur (et non du dehors), c’est-à-dire à partir des exigences fonctionnelles et des besoins vitaux de l’habitant. La disposition intérieure des fonctions du bâtiment doit favoriser une mixité et une gradation de l’intime et du social, comme à l’intérieur d’une “maison” (en opposition à l’organisation d’un hôpital ou d’un hôtel).

Le programme impose un fonctionnement basé à la fois sur la centralité (proximité des soins, de la vie sociale et de la restauration) et sur des éléments autonomes et séparés (les différents types d’hébergement).

Notre intention est de rendre clairement lisible le programme à travers l’écriture du bâtiment. Pour ce faire, notre proposition inscrit l’ensemble du bâtiment dans une cohérence géométrique identitaire et représentative : le sens du projet peut être représenté par l’image de la feuille d’arbre, avec son artère principale (centralité) et ses branches secondaires (autonomie). Le projet se compose ainsi à partir de trois unités autonomes (les branches de la feuille) reliées par une “rue centrale” (l’artère principale).

 

Suiv. »

Lycée des Menuts
Bordeaux

« Préc.

Lycée Turgot
Paris III

Retour